Urgences dents cassées - accidents

A la suite d’un choc, d’une chute, d’un accident au niveau de la dentition, une ou plusieurs dents peuvent être atteintes

 

Un traumatisme dentaire est toujours une urgence. Plus la prise en charge est rapide, plus les chances de récupérer la dent en bon état de fonctionnement sont grandes. Dans la pratique, quand la dent a été expulsée sous l’effet du choc, elle doit être réimplantée dans les 20 minutes.

Ce sont les dents antérieures (incisives et canines) qui sont les plus exposées. Depuis les chutes dans la cour de récréation jusqu’aux accidents de bicyclette, ski, rollers, piscine...C’est chez le jeune enfant et l’adolescent qu’il y a le plus de risques de traumatismes.

Une dent accidentée est menacée de perte de sa vitalité. Cette atteinte de la pulpe dentaire peut entraîner la formation d’abcès et, à terme, destruction de la racine et perte de la dent.

Le problème principal concerne les dents définitives mais il faut savoir que l'atteinte d'une dent de lait peut retentir sur la dent qui lui succédera.

Les dents définitives antérieures apparaissent entre 4 et 6 ans. En cas de doute il faut considérer que la dent traumatisée est une dent définitive.

 

Que faut-il faire?

Réagir rapidement

Si la dent est cassée et que seul un fragment peut être recollé, il convient de conserver le morceau "en bouche".Les circonstances sont alors idéales et la réparation quasi-immédiate. Il existe maintenant des colles et des composites permettant de recoller le fragment ou de reconstituer la dent si le morceau a été perdu. Des radiographies sont de toute façon nécessaires pour s’assurer de l’intégrité des dents voisines. On peut ainsi éliminer l’éventualité d’une fracture de la racine même si les dents ne sont apparemment pas cassées. Il n’est pas question d’attendre la fin de la journée pour s’en occuper si l’accident s’est produit dans la matinée : aucun dentiste ne vous en voudra de bouleverser son programme pour ce motif.

Les bons réflexes

Dans les 24h suivant l'accident une reconstruction composite doit être réalisée.
Lorsque la dent a été expulsée, elle est remise en place après désinfection. Une contention (immobilisation) est ensuite réalisée avec un petit fil maintenu par des composites, opération proche de la contention d’une articulation. Si les dents doivent mourir, elles le font en général dans le semestre suivant le choc. Cela justifie des visites de surveillance à intervalle régulier, jusqu’à deux à trois ans après le traumatisme. Un changement de couleur n’est pas un bon signe.Une fois la nature du traumatisme identifiée, le dentiste pourra reconstituer la dent au mieux. Quand il n’y a pas d’atteinte pulpaire (nerf + vaisseaux), le praticien recolle le morceau de dent ou "construit" une réplique en résine. S’il y a atteinte pulpaire, le dentiste dévitalise généralement la dent puis la reconstruit en résine, ou pose une couronne. Lorsque la racine est atteinte, la dent doit être extraite.

Le cas de l'enfant

Un choc sur une dent de lait doit être pris au sérieux car il peut avoir endommagé le germe de la dent définitive.  En cas de traumatisme touchant une dent définitive, le dentiste effectue les premiers soins nécessaires. Puis généralement en fin de croissance de l’enfant, il effectuera une reconstruction définitive.

En résumé

Lorsqu’on se casse un bout de dent, il faut la récupérer au plus vite et le mettre dans :
  • de la salive,
  • du sérum physiologique, 
  • du lait,
  • ou du film plastique alimentaire.
On doit éviter de la plonger dans de l’eau, qui détruit les cellules de l’intérieur de la dent (pulpaires). Dans le cas d’une dent expulsée de son alvéole, il faut agir sur place, en tâchant de remettre la dent en place, sans la rincer avec un produit agressif. Dans tous les cas, on doit consulter un dentiste au plus vite, adulte comme enfant. Un examen approfondi permet de déterminer s’il y a des lésions cachées à la racine ou sur le nerf. Une radiographie peut être nécessaire avant de commencer les soins.

 

Article rédigé par le praticien le 17/07/2012